pratiquants-boxe-thai-en-thailande

Quelles sont les origines de la boxe thaïlandaise ?

La boxe est un sport international que chaque pays a su redéfinir à sa propre manière. On sait qu’en Angleterre, la boxe ne peut se pratiquer qu’avec les mains, donc seuls les poings sont permis. Cependant, en France, les coups de pieds sont autorisés. Mais connaissez-vous les règles de la boxe thaïlandaise ?

Qu’est-ce que le thaï boxing ?

Boxe thaï, Thaï boxing, ou encore boxe thaïlandaise ; autant de noms qui ne font en réalité référence qu’à une seule discipline sportive : le Muay Thaï.

Cette discipline sportive thailandaise est un art martial dérivé d’une pratique ancestrale qu’on nomme le Muay Biran. Elle est souvent associé à une autre pratique originaire du même pays : le Krabi Krabong, qui, quant à lui, use d’armes dans ses techniques. Dans sa version d’origine, ce sport permet absolument tous les coups, que ce soient des poings, des coups de pieds, des coups de coude, de genoux, de tibias, etc. Aujourd’hui, la fédération régularise ce sport et plusieurs manœuvres dangereuses ont été interdites pour des raisons de sécurité. Le Muay Thaï est la première sorte de boxe à avoir été professionnalisée en Thaïlande.

Histoire de la box thaïlandaise

L’évolution de la boxe thaï au cours du temps

Dans sa version originale, la boxe Thaïlandaise est très violente. Il n’a pas été rare de voir se produire des accidents très graves, menant à la paralysie partielle ou totale du boxeur, voire même son décès.

Ce sport était tellement dangereux qu’il a été prohibée en 1921. On a ensuite revisité ses règles pour le rendre moins violent. En 1930, il fait son grand retour. Quand, après la première guerre mondiale, il était nécessaire pour chaque pays d’avoir un patrimoine propre à lui.

L’évolution de cette pratique sportive oblige les boxeurs à porter des gants de protection pendant toute la durée du round. Il devient alors interdit de frapper son adversaire à l’aide de sa tête, et les coups vers les parties génitales sont également prohibés.

De nos jours, le KO n’est pas la seule manière de jauger le jeu et les juges sont obligés de porter un regard scrupuleux à l’égard de la technique et de la maîtrise de chaque combattant. Un match entier dure 5 rounds de trois minutes chacun.

Quel est le rituel qui se pratique avant un match de boxe thaïe ?

Avant chaque match de boxe thaïe, les boxeurs pratiquent une danse traditionnelle. C’est ce qu’on appelle le rituel du Wai Khru Ram Muay. Avec un tissu sur la tête, qu’on nomme, le Mongkon, les deux boxeurs exécutent, à tour de rôle, des gestes précis et techniques. Ce rituel est une grande manifestation de respect et d’honneur accordé à l’entraîneur du combattant. Mais également à tout le peuple thaïlandais qu’il représente sur le ring.

Si autrefois, les boxeurs ne pratiquaient qu’une seule danse, aujourd’hui, chaque école de boxe thaïlandaise enseigne ses propres mouvements. C’est en fait devenu la signature de chaque école. On connaît alors principalement les danses suivantes :

  • La danse de l’oiseau ;
  • La danse du sabre ;
  • La danse d’Hanuman.

Pourquoi le Muay Thaï est-il si important en Thaïlande ?

On sait que de nombreux arts martiaux caractérisent la Thaïlande. Alors pourquoi le Muay Thaï est devenu aussi important, en faisant parfois même de l’ombre aux autres ?

Ce n’est pas par hasard que le Muay Thaï est devenu un art martial pratiqué au niveau national. Il s’agit, en réalité, d’une discipline très chère à la culture thaïlandaise.Depuis plus de 150 ans, les militaires la pratiquent afin de s’entraîner dans leurs camps

Pour choisir vos gants afin de pratiquer, n’hésitez pas à aller voir notre blog : Choisir ses gants de boxe thaï.

Vous souhaitez en savoir plus, apprendre ce sport ou recherchez un partenaire de boxe thaï ? Téléchargez TeedUp, notre appli gratuite pour faire du sport et trouver votre partenaire idéal !

Disponible sur l’App Store

Disponible sur le PlayStore