conseils calisthenics teedup

Street Workout, Callisthénie ou Calisthenics !

Nos meilleurs conseils pour démarrer

Démarrer en calisthenics n’est pas chose facile ! Que vous aimiez vous entrainer en salle de sport ou en extérieur, la calisthenics est une activité que chacun peut facilement intégrer à sa routine quotidienne et/ou hebdomadaire. En considérant qu’il n’y a pas besoin d’équipement ou de poids pour faire de la callisthénie, on peut donc réaliser un grand nombre d’exercice partout et à tout moment. Alors que certains exercices sont relativement simples, d’autres peuvent être très difficiles. Néanmoins, quel que soit le degré de difficulté, il y a un certain nombre de choses que vous devez prendre en compte avant de commencer.

1. Vérifier son état de santé

Beaucoup de gens pensent qu’il est facile de se lancer dans une routine d’entraînement, mais attention, pour beaucoup, ce n’est pas le cas. Pour ceux qui ont un mode de vie sédentaire, il est fortement conseillé de consulter votre médecin avant de démarrer la calisthenics. Bien que ce conseil puisse sembler relativement simple, beaucoup ont tendance à ignorer le fait que leur corps n’est pas forcément prêt à se lancer immédiatement dans une routines d’exercice. Et surtout si vous travaillez seul et que vous ne vous entourez pas d’un coach en callisthénie.

2. S’entourer d’un coach en callisthénie ou d’un bon partenaire de sport

De nos jours, il est facile de trouver quelque chose sur Internet, que ce soit sur un site Web, sur YouTube ou sur une application sur votre téléphone. Tout le monde pense qu’il est facile de se lancer dans un programme d’entraînement. Ces options sont excellentes si vous savez ce que vous faites ! Mais, quand vous débutez, savoir exactement ce qu’il faut faire et la forme correcte à adopter est vital pour progresser correctement. 

La plupart du temps, les gens disent qu’il ne peuvent pas mettre 40 à 80 euros dans une heure de coaching privé. Mais, l’argent est bien dépensé si ces premières séances vous apprendront à pratiquer de la bonne manière. Lorsque vous faites une série d’exercices pour la première fois, le fait d’avoir quelqu’un qui connaît la bonne forme et qui sait comment ajuster correctement votre corps et quels groupes musculaires vous ciblez vaut l’investissement !

3. Prendre le temps de démarrer la calisthenics

Comme pour tout ce que vous entreprenez pour la première fois, vous devez comprendre et être prêt à investir beaucoup de temps dans l’entraînement.  C’est la seule façon de constater des améliorations. 

L’entraînement doit être effectué au moins trois fois par semaine pendant un minimum de 45-60 minutes. N’oubliez pas qu’au début, vous devez laisser à votre corps un temps de repos et de récupération entre les séances.  Ensuite, pendant chaque séance, vous ne devez pas vous épuiser au point de perdre la forme et de vous mettre en danger. 

4. Apprendre les noms des mouvements en callisthenie

Certes, vous devez vous familiariser avec les groupes musculaires que vous travaillez mais aussi avec les noms des mouvements de callisthenie. 

Pour certains, des mots comme trapèze (muscle majeur du dos) et obliques (muscles situés sur les côtés de l’abdomen qui aident à la rotation) sont complètement étrangers, de même que pistolet squat et Austrailian pull-up. 

Si la plupart des gens savent ce qu’est un squat (mais peut-être pas la forme correcte), tout le monde ne sait pas qu’un pistol squat se fait sur une seule jambe. Il y a de fortes chances qu’à un moment donné dans votre cours d’éducation physique à l’école primaire ou au lycée, on vous ait demandé de faire une traction. Mais saviez-vous que la version australienne est en fait plus facile et qu’elle aurait été plus bénéfique pour démarrer en calisthénics ?

5. Ne pas sauter les étapes

Au lieu d’essayer de passer rapidement à l’étape suivante d’un exercice, essayez d’améliorer votre nombre de répétitions. Assurez-vous de maîtriser un grand nombre de répétitions des exercices de base d’entrée de gamme avant de passer à l’étape suivante de l’exercice. 

En maîtrisant l’équilibre sur les mains en utilisant un mur comme support, cela vous aidera à vous assurer qu’une fois que vous vous éloignerez du mur. Ainsi, quand vous passerez à l’équilibre sur les mains sans support ou même aux pompes sur les mains ou à la marche sur les mains, ce sera beaucoup plus facile mentalement et physiquement. Le fait d’assimiler les bases vous aidera à passer au niveau suivant beaucoup plus rapidement et avec plus de succès que si vous essayez de sauter des étapes.

N’hésitez pas à découvrir le tuto pour faire des pompes parfaites et le tuto pour réussir un handstand pushup !

6. Faire des séries parfaites avant de passer à la suite

Que vous fassiez de la callisthénie, du développé couché ou du golf, les personnes qui réussissent le mieux sont celles qui prennent le temps et se concentrent pour effectuer chaque mouvement avec une forme parfaite. La qualité plutôt que la quantité est la clé. Si vous faites vingt pompes ou tractions à la hâte et que votre corps est déréglé, avez-vous vraiment réussi votre série ? Non. À une époque où tout le monde veut une satisfaction instantanée, la meilleure façon d’avancer dans la salle de sport, dans le parc ou ailleurs où vous vous entraînez est de s’assurer que chaque mouvement est effectué avec lenteur et précision et que la forme est parfaite.

7. S’entrainer partout et à tout moment

L’incroyable avantage de la callisthénie par rapport aux exercices de musculation traditionnels est que vous pouvez vous entrainer partout. Dans un parc ou dans votre salle de sport vous pouvez utiliser un arbre ou un banc. Dans la cour de récréation, utilisez à peu près tout ce qui est cloué au sol. Si par hasard vous n’avez aucun équipement sous la main, soyez créatif. Un banc peut être utilisé pour les dips ou les pompes inclinées/déclinées. Un arbre peut vous aider à vous soutenir dans les premiers stades d’un handstand. Parfois, les meilleurs entraînements sont ceux qui font preuve de créativité. L’avantage supplémentaire, c’est qu’il n’y a pas de frais de gym !

8. Trouver un partenaire de sport

S’engager dans un programme de remise en forme est déjà difficile pour beaucoup de gens. Le faire seul peut être encore plus difficile. Faire équipe avec quelqu’un avec qui vous pouvez partager le voyage, qu’il soit légèrement meilleur, de même niveau ou de niveau inférieur, peut vous aider à vous motiver à tenir vos engagements et à garder les yeux sur le prix. L’avantage de participer à des activités de remise en forme, c’est qu’il existe un nombre incalculable de personnes qui sont prêtes à vous soutenir tout au long de votre parcours.

N’oubliez pas que pour garder la motivation sportive sur long terme, l’application gratuite de sport TeedUp est la solution ! Vous trouverez un(e) partenaire de sport où que vous soyez ou un coach sportif pour vous motiver !Néanmoins 

Disponible sur l’App Store

Disponible sur le PlayStore

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0
    0
    Votre panier
    Votre panier est vide